Les diplomates norvégiens à l’école du black metal

Dans sa malhonnête étude « Satanisme et dérive sectaire: quels sont les risques, comment les prévenir » (2004), la Miviludes s’interrogeait « Le black metal: la voix des satanistes? », et écrivait:

« […] Edités par des labels indépendants qui font circuler leurs titres, les dates et les lieux de leurs concerts par de petites feuilles d’actualité, fanzines et webzines aux tirages limités, ils se produisent sur les scènes confidentielles de l’underground musical. […]dans la nébuleuse des spectateurs fans des idoles du Black Metal, évoluent le plus souvent de fervents satanistes parfois prosélytes. »

Confidentialité et marginalité, telles étaient les caractéristiques supposées du black metal qui permettaient jusqu’ici aux théoriciens du complot sataniste de laisser libre cours à leurs fantasmes et de suggérer le pire.

Je découvre aujourd’hui une actualité qui semble montrer combien le black metal s’est sécularisé au fil des années et est en train de devenir un genre musical comme un autre:

« Du black metal dans les salons feutrés de la diplomatie ? Ce n’est plus à exclure depuis que la Norvège a décidé d’inclure dans le curriculum de ses futurs diplomates l’étude de ce genre musical, longtemps associé aux mouvements satanistes et à la destruction d’églises. Dans le cadre de leur formation, une vingtaine d’apprentis-diplomates ont consacré cette année une session entière à s’initier au black metal, à son histoire et aux circonstances qui ont fait de la Norvège un haut-lieu du genre, a-t-on appris vendredi auprès de l’Académie diplomatique norvégienne. « L’objectif, c’est de montrer la culture norvégienne dans toute sa diversité. Dans le domaine musical, l’éventail va d’Edvard Grieg (1843-1907 – compositeur de la période romantique, ndlr) au black metal », a déclaré à l’AFP le directeur adjoint de l’Académie, Steinar Lindberg, qui a dit vouloir renouveler l’expérience.

« En Italie, au Japon ou en France, des jeunes apprennent le norvégien pour décrypter les paroles des chansons. Le black metal est un produit d’exportation et il est donc important que les futurs diplomates s’y intéressent », a-t-il expliqué. Au fil du temps, la sage Norvège a accouché de groupes qui ont obtenu une belle notoriété dans les milieux spécialisés, tels que Mayhem, Darkthrone, Satyricon, Emperor, Enslaved, Burzum, Dimmu Borgir ou encore Gorgoroth. Parallèlement, cette vague largement inspirée par le paganisme et la mythologie norroise a été associée à des crimes et à une série d’incendies d’églises dans les années 1990. « Le genre a gagné en respectabilité depuis », a toutefois estimé Steinar Lindberg. » (Europe1.fr avec AFP).

Certains catholiques aiment décrire le black metal comme un vecteur de contre-culture (ce que cela signifie d’ailleurs précisément, j’ai bien du mal à le comprendre). Va-t-il avec le temps susciter un intérêt plus large des jeunes pour la culture scandinave qui l’a vu naître, de même que la popularité des mangas et des jeux vidéos a donné envie à des milliers de lycéens et d’étudiants à se passionner pour la langue et la civilisation du Japon, sa cuisine, sa musique, son histoire, … (avec certes des réussites variables: le taux d’échec en licence de japonais dans les établissements d’enseignement supérieur français est assez élevé)? C’est ce que je me prends parfois à rêver, et c’est manifestement un espoir que j’ai en commun avec le gouvernement norvégien…

Quoiqu’il en soit, ce succès démontre que le black metal n’est plus depuis longtemps la chasse gardée d’une poignée de marginaux et d’asociaux passionnés de sciences occultes et de satanisme et mus par la haine du christianisme, mais qu’il séduit très largement par sa musique une population pas forcément captivée par ses thématiques satanistes ou blasphématoires. Il est en train de se banaliser et de perdre sa charge idéologique initiale. Autant en profiter pour dialoguer avec ses artistes et auditeurs, au lieu de les couvrir de reproches et de chercher à les censurer, pour partager avec eux tout ce que l’Evangile a apporté de beau dans notre vie, et leur donner le désir de traduire cette beauté à leur tour par celle de leur musique…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :